Résumé :

Grégory Cummings, 27 ans, psy à Toronto, analyste en Morpho-Gestuelle auprès de la GRC (Gendarmerie Royale Canadienne) va  être conduit à la frontière du Mexique pour retrouver sa sœur disparue depuis plus de trois mois.

Lisy O’Brian, gynécologue à El paso se trouve être la dernière à avoir vu Tess Cummings.

Leur destin va se retrouver lié au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer.

Un médaillon, une comptine, des fleurs…

Quel est donc ce secret qui les enchaine à jamais ?

Que vont-ils découvrir au bout de cette route ?

Déchireront-ils le voile obscur qui plane sur eux depuis plus de 17 ans ?

Descriptif :

Type : Roman

Prix : 18 E

Editions : lulu.com

Date de parution : 2011

Mon avis :

Comment expliquer ma rencontre avec ce roman ?!  Et surtout avec son auteur !

Cela commence par un commentaire en un lieu où tant de gens passent : Facebook puis l’océan de tant de monde se resserre et c’est par une coupine commune que l’on se recroise.

Et comme on dit de fil en aiguille, où plutôt de ligne en histoire, j’ai sauté sur l’occasion de rencontrer en chair et en os, l’auteur de cette histoire.

Ce fut lors d’une dédicace !

Bref le roman, j’avais pas mal entendu des commentaires positifs sur lui… et je suis totalement d’accord avec les avis qui étaient présents sur le blog ou autres formes de postes sur le web. C’est un roman qui se lit facilement et est envoûtant, les personnages sont attachants et le style d’écriture est léger pas de descriptions à n’en plus finir…

La couverture noire rappelle le côté sombre de l’histoire et la photo avec les fleurs fait penser que le livre contient des p’tits trucs « croustillants » dixit l’auteur à la dédicace …Quant aux fleurs, il faut lire pour découvrir pourquoi elles sont présentes…

Les personnages principaux sont deux entourés de pas mal d’autres ayant plus ou moins une importance dans l’avancement de l’histoire.

Grégory est donc un analyste morphologique, soit il étudie le comportement des gens. J’ai d’abord trouvé ce personnage odieux, une bonne gifle ou deux pour le faire revenir sur terre ne lui aurait pas fait de mal. Puis au fil de la lecture on obtient des informations qui font qu’on arrive à mieux le comprendre voir à s’attacher ou encore fondre totalement pour son comportement envers une certaine personne… On sent à un certain passage du livre sa réelle sensibilité qu’il nous cache sous sa grosse carapace de « lover ».

Lisy quant à elle est une jeune femme au tempérament bien trempée. Elle nous le prouve tout au long de l’histoire. Ainsi que son coté courageux et main sur le cœur, elle pense avant tout aux autres. J’ai eu quelques fois envie de la secouer pour lui dire pense à toi et couuuuuurs. Mais elle reste toujours dans l’objectif qu’elle s’est fixée. Elle est très attachée à sa famille on le ressent souvent qu’elle lui manque et pas seulement ceux qui sont encore présent pour elle. Elle va connaitre de grosses déceptions qu’elle encaisse sacrément bien toujours dans le but d’avancer pour sauver les autres… Son histoire personnelle est vraiment bouleversante surtout son enfance. Lisy va aussi apprendre des vérités qu’elle aurait surement voulu laisser au placard…

J’ai vraiment bien aimé, j’ai hâte d’avoir le tome 2 qui je le sais est en cours d’écriture. L’auteur a réussi à me réconcilier avec les romans policiers où du moins d’intrigue qui m’avaient dégoutée durant le « Bac ». Même si j’avoue avoir stressé un peu à certains passages.

Citation :

«  L’idée déplaisante que tout ceci puisse s’achever un fois que nous aurions retrouvé Tess s’immisça dans mes pensées et me comprima le cœur.

–           Je suis là, murmura-t-il.

–           Comment sais-tu ?

–           Tu vois cette petite ridule que tu as entre les sourcils, elle me prouve que tu es soucieuse, que tu as des doutes.

–           Tout va si vite.

–           J’en suis conscient. J’ai l’impression d’avoir vécu mille vies depuis que tu es entrée dans mon bureau. Tout me semble si différent.

–           C’est exactement ce que je ressens, pourtant nous ne nous connaissons pas et je n’ai aucun droit sur toi, mais l’idée que tout ceci puisse finir.

Une boule se forma dans ma gorge, m’empêchant d’en dire plus.

–           Chutttt ! Je suis là ! »

Note:

Merci à Candy pour ne pas perdre espoir en corrigeant mes articles!

Publicités