80516910_o

 

Résumé :

 

Un élève aussi farouche que séduisant, une société secrète, un lent apprentissage mené de main de maître qui éveille son corps et comble ses désirs les plus inavouables, Mickaëlla Valmur est loin d’imaginer ce que lui réserve cette étrange rentrée scolaire au goût amer.

 

Descriptif :

 

Nombre de pages : 200

Date de sortie : 2012

Edition : La Bourdonnaye

Genre : romance érotique

Prix : 5€

 

Mon avis :

 

J’ai lu ce livre en « pseudo » lecture commune avec Ninou. Je devais le découvrir et elle, le tome 1 de la saga Lucky Harbor. Ce livre m’a été prêté par KristL, je ne l’aurais pas acheté de moi-même.

 

J’ai commencé ce livre lundi soir, sous les flots de mises en garde de Ninou concernant les scènes « hot ».

Nous avons donc deux personnages : Alexis (18 ans) et Micky (27ans). Ils vont se rencontrer à l’école puis en découle une relation purement sexuelle… Il ne faut pas s’attendre à une histoire d’amour passionnée, non ce n’est pas ça du tout !!!

 

Micky est la professeure principale d’Alexis et enseigne la philosophie dans un lycée pour gosses riches. Elle est veuve depuis environ 3 mois et retrouve une vie sociale avec la rentrée de septembre. Je n’ai pas du tout accroché avec son personnage, malheureusement. Elle n’a aucun caractère, elle se compare quelques fois à une poupée, c’est exactement ça, elle le laisse tout faire. Et quand elle est en colère, à chaque fois je me suis « aaah pas trop tôt ! », elle grogne deux secondes et se laisse prendre. Euh où va le monde ! Cette femme tue les droits des femmes. Les révolutionnaires féministes doivent se retourner dans leur tombe ou être sidérées si elles sont encore vivantes. Elle accepte en seulement deux mois des choses qu’aucune femme n’accepterait sans un minimum de respect et de relation.

 

Elle n’a ni le contrôle de son corps ni de sa vie, dans ce tome.

 

Alexis est un individu digne d’un imposteur. Il impose des tas de choses à sa prof que lui ne respecte pas. Il va même jusqu’à violer sa vie privée en l’espionnant, quand elle rentre… Personnellement je trouve que ça relève plus d’un psychopathe que d’un homme, qu’il soit dominant ou non. Très franchement, plusieurs fois son comportement m’a mise hors de moi ! Comme le fait qu’il est triste de lui faire un bleu mais s’il la prend et qu’elle a vraiment mal il ne s’arrête pas ! La façon dont il la force à lui faire dire qu’elle l’aime est plus qu’horrible…

Certaines scènes n’ont d’ailleurs pas vraiment d’importances, la plupart ne font pas avancer l’histoire, ou je n’ai pas compris… Elles sont crues et sans la moindre tendresse et j’ai vraiment trouvé que ça manquait. Pour moi, attendre 195 pages pour avoir un peu petit aperçu de sentiments ça ne me plait pas vraiment. De plus, je vais me répéter mais le mot « rugit » est utilisé pour beaucoup trop de sentiments différents, franchement j’ai trouvé ça dommage.

Enfin, je pense que dans ce tome l’auteur veut surtout nous montrer le fonctionnement de la société, plus que l’histoire d’amour à laquelle j’espérais malgré les mises en gardes. Oui je suis une incorrigible romantique et j’assume ! 😉

Je lirais quand même le second tome qui est, à priori, plus basé sur la psychologie. Il faut que je voie avec Ninou. 😉

 

Ma note steph21102steph21102 /5

 

Merci à Candy pour la correction.

 

Publicités