23312278

Auteur : Kris T.L
Nombre de pages : 303
Date de sortie : octobre 2014
Edition : polar de filles

Résumé :

Peu après le crash de son avion, Jonathan Dardel, riche héritier d’une compagnie aérienne, voit sa vie basculer. Greffes de peau et dialyses font à présent partie de son quotidien. Son humeur est désastreuse, il ne supporte plus le contact de sa femme, s’isole, se renferme sur lui-même dans sa villa de la Côte d’Azur et fait vivre un véritable enfer à tous ceux qui osent l’approcher. Christina, sa femme, décide de le quitter. Mais avant de partir, elle fait appel à une jeune infirmière à domicile, Nolwen. Celle-ci aura-t-elle la force nécessaire pour apprivoiser cet homme blessé ? Saura-t-elle lui redonner le goût de vivre et de voler à nouveau ? Et si ses cicatrices étaient bien plus profondes que celles, visibles, laissées sur sa peau ?

 

Mon avis :

 

Nolwen une jeune femme infirmière à domicile va débarquer dans la vie de Jonathan Dardel un riche héritier ayant subi un accident d’avion. Il doit être dialysé plusieurs fois par semaine et avec des soins constants. Nolwen est embauchée par Christina la femme de Jonathan qui décide de le quitter.

 
Jonathan est juste insupportable, il est aigri et méchant avec son entourage ce qu’on comprend vu les conséquences de son accident. Au fil des pages, la jeune femme va arriver à le faire s’ouvrir aux autres et recommencer à vivre malgré les contraintes.

 

Nolwen a elle aussi un passé difficile mais ne se laisse pas aller ni impressionner par l’irascible Jonathan.

 
Je me suis facilement laissé entraîner par l’envie de voir nos deux personnages se trouver et vivre une histoire d’amour passionnée 😉

 
On retrouve nos deux héros de Romagnas, ça fait super plaisir d’avoir de leurs nouvelles !!!

 
Quand j’ai débuté la lecture, j’ai eu un peu peur que l’histoire soit pas mal axée sur le côté malade de Jonathan. Très vite on « saute » cette partie qui concerne la maladie, sans pour autant l’oublier, elle passe au second plan.

 
Il faut quand même signaler que ce livre traite de la vie quotidienne pour les personnes dialysées et surtout le don d’organes.

 

 

Kris m’a encore emporté dans ce troisième tome. Il est quand même différent dans autres, disons un peu moins « sanguinolent». Il traite d’un sujet important qui reste la plupart du temps tabou : le don d’organe…

 

En bref, j’ai passé un super moment et j’espère que les aventures de Romagnas ne vont pas se terminer là.

 

Ma note : 4/5

Publicités