couv37824760

 

 

Auteur: Susan Elizabeth Phillips

Nombre de pages : 504

Date de sortie : 2010

Edition : J’ai lu

Genre : romance contemporaine

 

Résumé :

La ville de Chicago n’est pas vraiment prête pour Phoebe Somerville, la scandaleuse bimbo de New York qui vient juste d’hériter de l’équipe de football des Chicago Stars. Et Phoebe n’est assurément pas prête pour Dan Calebow, le coach de l’équipe, ancien joueur et véritable légende vivante, qui est un vrai tyran, sexiste et buté. Calebow est tout ce que Phoebe a en horreur. Et la nouvelle propriétaire sexy en diable est tout ce que Dan méprise, une intrigante qui ne sait pas faire la différence entre un ballon de foot et une batte de baseball. Alors pourquoi Dan est-il attiré par cette femme honteusement sexy comme une tête de missile par sa cible ? Et pourquoi les charmes du coach laissent-ils Phoebe sans voix… et prête à mordre ?

 

Mon avis :

 

J’avais plusieurs fois vu cette saga apparaître sur la Bloggo, sans jamais me lancer. Claire m’a motivée pour la lire.

 

N’étant pas très attirée par l’univers sportif, j’avais un peu peur de « m’ennuyer » en dehors de l’histoire d’amour. J’avoue que j’ai passé un super moment même quand l’aspect football américain était mis en avant.

 

Phoebe est une jeune femme superficielle et narcissique, on la découvre le jour de l’enterrement de son père avec qui elle n’avait pas vraiment de bonnes relations… Elle n’est pas revenue dans sa ville natale depuis ses 18 ans après une dispute avec son géniteur. Elle va revoir sa demi-sœur qui était un bébé au moment de son départ. Phoebe pensait repartir assez vite, c’était sans compter sur l’esprit tordu de son père qui lui laisse en héritage un club de footballeur américain professionnel.

 

Phoebe va devoir apprendre à survivre dans ce monde différent du sien (l’art) ainsi qu’aux humeurs de chacun…

 

Dan, le coach, va lui en faire voir des vertes et des pas mures. J’adore son personnage c’est un chieur de première, avec un grand cœur !

 

J’ai adoré voir le personnage de Phoebe évoluer, prendre confiance en elle et tenir tête à ces machos de dirigeants (qui pensent que les femmes ne sont bonnes qu’à faire des gosses et rester à la maison). Sa relation avec sa demi-sœur m’a le plus touché, leur père les avait détruites et elles ne s’entendaient pas…

 

En bref, une lecture qui a su me convaincre que cette saga valait le coup d’être découverte. J’ai d’ailleurs enchainé avec le tome deux…

 

Ma note : 4/5

 

Publicités