couv37878253

 

Résumé :

 
À la mort de son frère, Charles Draysmith devient le marquis de Knightsdale et, avec ce titre, hérite de la garde de ses jeunes nièces désormais orphelines. Incapable de s’en occuper seul et soucieux de fuir les assiduités des coureuses de dot, il propose un marché fort pratique à Emma Peterson, la gouvernante des demoiselles. Pour toute réponse, cette dernière lui lance un chien en porcelaine à la tête… Le nouveau marquis devra davantage user de sentiments que de raison s’il veut convaincre la belle rebelle de l’épouser.

 
Descriptif :

Nombre de pages : 357
Date de sortie : 2012
Edition : Milady Romance
Genre : romance historique
Prix : 7.60 €

Mon avis :

 

J’avais beaucoup aimé le tome 1, j’attendais impatiemment de lire le second…

 

Les avis étant mitigés, j’avais préféré attendre un peu pour le lire.

 

J’ai apprécié, comme toujours l’issue est prévisible mais la lecture n’en est pas moins agréable.

 

Ici c’est le marquis de Knightsdale, Charles Draysmith qui est mis en avant. Il l’est devenu suite de la mort de son frère ainé qui laisse derrière lui deux petites filles. Charles s’attend à retrouver des bébés mais elles ont bien grandi !

 

Elles ont cours avec Emma Peterson fille du pasteur, elle connait bien Charles car ils étaient amis étant enfant. La jeune fille a toujours eu secrètement le béguin pour lui.

 

Charles en tant que nouveau Marquis doit rapidement se marier, mais en parfait goujat il demande à Emma de l’épouser pour faire un héritier. Demandé avec un tel tact, j’ai compris quand elle lui colle une gifle magistrale.

 

On apprend qu’Emma n’a jamais eu de relation même platonique avec les hommes du coup elle n’y connait rien, et s’étonne de tout.

 

Les fillettes sont trop mignonnes, elles complotent… je les ai trouvé trop choux surtout la plus petite qui dès les premières pages décrète que Charles et Emma seront Papa et Maman dorénavant.

 

En bref, un second tome très agréable à lire, qui reste dans la même lignée du premier…

 

Ma note : 5 /5

 

Merci à Candy pour la correction. 🙂

Publicités