couv55412635

 

 

Résumé :

 
« – Je veux qu’on braque les types du bar. Je suis sûr que c’est un coup facile à organiser et qu on peut récolter un maximum d’oseille sans prendre trop de risques. Ces types, ils ne vont pas porter plainte, tu comprends, et puis cet argent c’est pas grand chose pour eux. Il suffira de partir quelques semaines et puis tout va se tasser et on reviendra comme si de rien n’était
– Je sais déjà tout ça, Abe… je ne sais juste pas si on doit le faire.
– T’es con ou quoi, cet argent nous tend les bras… fais ce que tu veux, moi je vais en parler aux autres.
– Je ne te parle pas d’argent là, je veux juste savoir si tu es vraiment prêt à rentrer dans un bar cagoulé avec une arme à la main. Tu te souviens de mon frère, du bonhomme que c’était, je l’ai vu vomir avant de monter ses coups.
– Bien sûr que j’ai peur…
-Ce n’est pas seulement une question de peur… si on réussit à obtenir de l’argent avec des armes, nos vies vont changer.
– Mais non, il n’y aura pas de changements, on ne sera même pas recherchés par la police.
On entre et on sort, ça ne va pas plus loin que ça.
– Abraham, tu ne le sais pas encore, mais si tu sors d’ici indemne, tu banderas tellement que tu recommenceras. »
Abraham est un petit dealer du quartier de la Goutte d Or. Son quotidien : embrouilles, défonce et nuits blanches. Un jour, il décide de tenter un gros coup avec sa bande de potes en braquant une salle de jeux illégale.
Paris la nuit est le premier roman de Jérémie Guez et le premier opus de sa trilogie parisienne.

 
Descriptif :

 
Nombre de pages : 128
Date de sortie : 2012
Edition : Jai lu
Genre : policier
Prix : 4.70€

 
Mon avis :

 
Je l’ai acheté durant le Salon du Livre de Paris. Une jeune femme nous a fait une super promotion lorsque nous attendions pour une dédicace… Du coup, moi qui n’avais pas lu de polar depuis perpette, je me suis lancée avec « l’appui » de Yumiko qui l’a aussi lu 😉

 
Ce livre qui semble minuscule, 120 pages environs, est en fait pesant. Je m’explique : quand on le voit on se dit pfff il va être vite lu, je me demande bien ce que l’auteur a pu mettre dedans pour qu’il soit si fin… Et bien il est petit mais puissant, une fois fini je me suis juste dis : ouuuuaaah ! C’est à se demander comment l’auteur est arrivé à nous balancer autant de ressentis en même temps dans un si petit volume… Vous ne me croyez pas !? Eh bien, faites-vous votre avis 😉

 
L’histoire concerne Abe un jeune homme n’ayant jamais aimé l’école qui survit en faisant des petits trafics (deals) par ci par là avec son meilleur ami Goran. Pour vendre il passe par sa petite amie qui elle est encore étudiante…

 
Mais un jour, lui et sa bande de potes voient une occasion de faire un casse soit disant facile. A partir de là leurs vies dérapent totalement. Débute une forme de course contre la montre pour se planquer et ne pas se faire retrouver par les personnes s’étant fait braquer.

 
L’auteur arrive durant ces pages peu nombreuses mais riches en émotions notamment la peur et le stress…

 
On découvre un milieu bien loin du Paris touristique que beaucoup d’entre nous connaissent… c’est un livre sombre, qui est juste super à découvrir. Il y a une suite que je vais bien sur me procurer !!

 

 

Ma note : steph21102steph21102steph21102steph21102/5

 

Merci à Candy pour la correction.

Publicités