fiavre10

Résumé :
« Rien n’est au-delà de mes capacités. Je suis tout. Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n’êtes pas né. Vous ne vivez pas. Je ne connais pas la peur. Que voulez-vous de moi ?
Ouvre les yeux. Vois-moi. Vois-toi. Files yeux sont ouverts. Je suis le bien. Vous êtes le mal.
Conversation avec le Sinsar Dubh
Descriptif :
Nombre de pages : 888
Date de sortie : 2012
Édition: J’ai Lu
Genre : Bit lit
Prix : 12 €
Mon avis :

Coup_de_coeur_
Que dire de cette lecture… j’ai adoré de la page 1 à la 888. J’ai fait plusieurs centres culturels pour le trouver mais je ne regrette pas ! Je n’ai pas pu le lire aussi vite que je voulais à cause de mes partiels. Il se lit tout seul et nous berce dans cet univers merveilleux des faës et humains à Dublin.
Ce tome, nous révèle toute la vérité et répond à toutes nos questions… Reste à savoir comment l’auteur arrive à nous faire sentir aussi dépendant de ses écrits ?! 😉
Durant ma lecture, j’ai redécouvert presque tous les personnages alors que j’étais habituée à repérer surtout les changements de Mac. Là, on en apprend sur tout un tas d’autres personnages : Le haut seigneur,… et on en sait plus sur Barroooooonnssss !!!
J’ai aussi adoré les moments où l’on se retrouve dans la tête de Dani même si elle m’a déçue à certain moment. Elle reste tout de même attachante par son besoin d’être maternée et aimée tout en déclarant vouloir son indépendance…
L’auteur a vraiment travaillé le personnage de Mac à la perfection ! A chaque fois elle arrive à faire ressentir les changements qui s’opèrent chez la jeune femme. Elle n’a pas fait seulement évoluer Mac mais surtout dans sa façon de voir les choses, relativiser, sur ses réflexions… La jolie jeune femme superficielle et rose de bas en haut n’existe plus du tout, même si elle est toujours là même dans son comportement notamment avec Dani.
A travers ces 888 pages, je suis encore passée par tout un tas d’émotions. On est comme aspiré, absorbé par l’histoire. J’avais toujours l’impression que l’auteur allait nous jouer un tour à chaque page. Eh bien, je peux le dire : elle n’en joue pas qu’un… En fermant le livre, je me suis dit qu’elle m’avait bien eue. Je me suis demandée comment elle s’y était prise pour que l’intrigue nous tienne en haleine jusqu’aux derniers mots.
On en apprend beaucoup sur pas mal de choses… Tous les secrets du monde Faë nous sont révélés et c’est un pur délice…ou pas… Dans le sens où : on a de sacrées surprises qu’elles soient bonnes ou mauvaises…
L’auteur nous fait toujours autant baver sur les beaux mâles qu’elle nous décrit… On en sait plus sur les fameux « potes » de Barrons même si je pense que je ne me lasserai pas d’en lire un peu plus sur eux… *siffle*
J’ai eu un coup de cœur avec chacun des tomes de cette sublime saga, mais celui-ci est un MEGA coup de cœur ! Il est gros, 888 pages : de pur bonheur pour moi hein ! Pas forcément pour Mac et les autres…
Extrait : p 600
– « Donnez-les et fichez le camps.
– Ce n’est pas de ma faute si tu te transformes en fée.
– Faë, rectifia V’lane d’un ton pincé. Pas fée.
– Vous saviez que mes colifichets ne constituaient pas une protection suffisante contre…
– Je ne suis pas ton baby sitter… »

Ma notesteph21102steph21102steph21102steph21102steph21102 /5

Un grand merci à Candy pour la correction mais aussi pour m’avoir poussé à découvrir cette superbe saga!

bitlit

challenge-faerie-4

Publicités