Résumé :

Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

 
Description :

 

Nombre de page : 425
Date de parution : 2012
Editions : Orbit , le livre de poche
Genre : Fantasy
Traducteur : Sylvie Denis
Prix : 7.10 €

 
Mon avis :

 

J’ai lu ce premier tome dans le cadre d’une lecture commune sur Livraddict ! J’avais acheté ce livre cet été avec Candy lors d’une virée au centre culturel entre lectrices…

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui m’a totalement réconciliée avec les histoires « historiques ».

Nous sommes dans une Angleterre quelque peu ancienne en pleine société londonienne, les personnages ont tous des rôles dans la bourgeoisie de la capitale. Tout se déroule dans la vie réelle avec un ajout quelque peu fantastique de loups garous, vampires, et beaucoup d’autres.

J’ai eu un peu de mal à me faire au style particulier, mais une fois passé les 100 pages environ j’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre. Mais ma lecture a été ralentie par mes examens.

Nous avons donc Alexia paranaturelle de naissance : sans âme, qui est notre héroïne principale. C’est une jeune femme de 26 ans, une vieille fille selon l’époque, au caractère bien trempée. Son caractère est assez contradictoire par rapport à la société, elle a la langue bien pendue dans une société où le silence des femmes est roi.

Lord Maccon lui est un loup garou, irlandais d’origine s’étant créé une place dans le monde de la bourgeoisie anglaise. Il joue un rôle très important au sein du BUR sorte de police des créatures fantastiques. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’il rentrera vraiment en contact avec Alexia qui va être l’auteur d’un meurtre de vampire.

Toute l’intrigue de l’histoire commence par ce meurtre, d’un vampire qui ignorait la nature d’Alexia connue de toute la communauté paranaturelle. À partir de là on est embarquée totalement dans leur monde et on a du mal à s’en échapper.

Lord Maccon et Alexia vont avoir beaucoup de travail mais leur relation va aussi évoluer de façon exponentielle ! J’ai juste adoré leur façon d’être, de se tourner autour et surtout de se chamailler sans cesse !! Ils sont assez drôles.

La meilleure amie d’Alexia est décrite de façon très humoristique par l’auteur de même que le professeur Lyall, beta de Lord Maccon. La famille d’Alexia quant à elle est juste insupportable !

J’ai donc été très heureuse de lire ce livre que j’ai adoré et qui promet pour le prochain tome. Le style de l’auteur bien qu’il soit un peu particulier au départ est justement original et c’était très agréable.

 

Ma note: /5

 

 

Merci à Jessy violette de Livraddict pour la correction.

Publicités