Descriptif :

Date de parution : 13 juillet 2012
Nombre de page : 413
Editions : Milady
Genre : Bit lit
Traduction : Sophie Barthélémy
Prix : 8.20 €

 

Résumé :

AVEC LA MULTIPLICATION DES MANIFESTATIONS contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs pour les créatures à crocs. Mais lorsqu’un sort fait virer au noir absolu le lac Michigan, la situation risque de dégénérer totalement. Merit doit mener l’enquête pour découvrir l’identité du responsable et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard, pour les vampires comme pour les humains…

 

Mon avis :

J’étais pressée de redécouvrir Merit et ses nouvelles aventures. Avec une fin comme celle du tome 4 on ne pouvait que vouloir la suite, non ? Même si je m’étais « spoilée »…Oui, oui je l’avoue ! J’avais hâte de lire ce tome. Et bien j’ai aimé mais sans plus.

Je trouve que l’histoire en soit n’a pas vraiment évoluée et c’est bien dommage. De plus, le livre est plus petit que les autres…

Merit est donc en « deuil », même si ça fait 2 mois, je l’ai trouvé en pleine forme, j’aurais pensé qu’elle aurait été un peu tristounette mais non. Merit la battante était déjà de retour et au cœur d’un nouveau combat pour sauver les vampires et le monde magique de la ville de Chicago.

J’ai été un peu agacé, par le comportement de Jonah de la maison Grey mais j’ai aussi un peu compris. Qui s’approche de Merit de façon un peu plus personnel que pour leur travail…

En conclusion un tome qui stagne et qui ne m’a pas vraiment convaincu. Cependant je lirai quand même la suite car c’est le premier tome qui me déçoit un peu. Mais je veux connaitre la suite de l’intrigue et l’évolution des relations entre les différents personnages.

 

Extrait : p 94

– « Je travaille avec toi en ce moment, lui fis-je remarquer.
– Je suis là parce que tu n’as pas de meilleure option. Si Ethan était encore en vie, ou si les gardes de Cadogan étaient plus nombreux, tu ne m’appellerais pas.
Je ne pouvais pas le contredire.
– Mais réfléchis, Merit, reprit-il. Pour la première fois de ton existence, tu aurais le choix. Tu es devenue vampire contre ton gré. On t’a nommée Sentinelle sans te demander ton avis.
[…] »

 

NOTE:

 

Merci à Candy pour la correction de mes avis. 🙂

Publicités