Résumé :

Avoir une fille en pleine crise d’ado quand on a 27 ans, ce n’est déjà pas de la tarte mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insurmontable. Comme si je n’avais déjà pas assez à faire avec une bande de portionneuses complètement disjonctées qui sème la pagaille dans toute la région et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais sûrement à l’horizon…

Descriptif :

–          Prix : 12 euros

–          Nombre de page : 384

–          Edition : J’ai Lu Darklight

–          Genre : Bit-lit

–          Date de parution : 21 mars 2012

Mon avis :

Enfin le tome tant attendu de tous!! Et bien je n’ai pas été déçue … Juste un p’tit bémol à un moment mais plus dans le sens où ça m’a un peu surprise de l’auteur. Même si je ne l’a connais pas : autrement qu’à travers Rebecca pour le moment.

 

Le roman commence dans le feu de l’action avec l’apparition de Leo, puis rapidement se met en place : une nouvelle histoire de meurtre. Cette fois se sont les sorcières qui sont touchées. Il est question de vol d’un objet qui devrait être détruit depuis des années et des années.

Malgré les efforts de Rebecca pour garder secret cette histoire Mamie Rosemary va encore faire des siennes …Arf j’adore les mamies mais là elle est agaçante ! Maurane est donc le chef de clan mis en avant et j’ai bien apprécié le fait qu’on la découvre un peu plus car au final elle était celle que l’on connaissait le moins.

 

Rebecca est donc à la tête d’une nouvelle enquête ….Doit aussi gérer Leo qui prend de plus en plus d’assurance. Mais elle doit également s’occuper de la gestion du clan de Raphael. Rebecca m’a cependant semblée moins guerrière qu’avant même si elle ne s’encombre pas de témoin.

Sa meilleure amie est là pour l’épauler dans son enquête ainsi que Clarence qui est maintenant son associé. On en apprend encore un peu plus sur son passé. Puis sur sa relation avec les différents hommes qui lui tournent autour. Il commence à y en avoir pas mal… 

 

La grosse information du tome c’est une découverte sur sa propre nature, on en avait eu un aperçu dans le tome deux mais là c’est confirmé… Je vous laisse découvrir ça par vous-même.

Leo n’est pas assez mise en avant ! Pourtant le résumé laisse prédire qu’elle va être bien présente et bien pour cela c’est raté ! Le tout début la concerne puis petit à petit plus rien enfin quelques passages mais sans plus …Sauf peut-être quand elle vit avec la meute et que le nouvel alpha s’inquiète pour elle. Et une petite partie qui est une soirée avec Rebecca chez elles, sont les seuls moments où on l’a voit. J’espère qu’on la verra un peu plus dans le prochain tome.

 

Les nombreux hommes qui entourent Rebecca que dire : Raphael est franchement absent dans ce tome ce qui est dommage surtout vu ce qui se passe par la suite. Bruce lui aussi a déserté, il ne revient qu’à la fin malheureusement.

Mark reste le prétendant le plus présent mais ce n’est pas positif. Il va montrer la partie la plus sombre de sa personnalité jusqu’au point que je qualifierais de non-retour. Je l’ai vraiment haï mais en même temps il me fait pitié dans le sens où il n’a pas choisi d’être épris de Rebecca à un point maladif. Mais à un peu plus de la moitié du tome environ : la pitié laisse entièrement place à la colère et à l’indignation.

 

Même si l’auteure ne s’est pas étendue sur la meute, j’ai adoré les passages la concernant. Notamment les scènes entre l’alpha actuel et sa femme qui m’ont bien fait rire.

 

Mon petit bémol concerne la scène que j’ai considéré la plus dur du roman. Lorsque Rebecca est prise au piège par Mark dans le monde parallèle, où elle perd ses pouvoirs et du coup ne peut rien faire contre l’attaque de Mark qui n’est autre qu’un rapport sexuel non consentit. Malgré le corps de Rebecca qui y répond, ce n’est pas ce qu’elle désire. J’ai trouvé ce moment assez dur pourtant l’auteur à sembler vouloir un peu faire comme si ce n’était pas si important.

Alors qu’en soit c’est un fait de société un peu tabou dû à la violence d’un tel acte. Enfin cela ne m’a pas non plus retournée contre l’auteure mais j’ai trouvé ça un peu dommage.

 

En ce qui concerne vraiment l’auteure : je lui décerne officiellement la palme de l’écrivain  la plus sadique qui existe ! La fin du tome nous laisse totalement abasourdi. J’ai limite refermé le livre en disant « c’est quoi cette blague !? ».

En tout cas le tome 4 promet de supers moments encore. Je sens que Rebecca n’est pas au bout de ses peines autant physiques que morales…

 

Citation :

« […]

–           Qu’est-ce que tu fais là ? Enfin je veux dire, où étais tu passé ?

–           Je ne savais pas que j’avais  des comptes à te rendre, dit-il d’un ton moqueur en posant son casque de moto sur la desserte.

La joie et la surprise que j’avais ressenties en le voyant s’estompèrent aussitôt et je me renfrognai, un brin vexée.

–           Tu n’en as pas, effectivement.

Je me levai du canapé pour me diriger vers ma chambre sans plus rien ajouter lorsque je sentis sa main attraper mon bras, me retourner et me coller contre son torse.

–           Toi aussi tu m’as manqué, souffla-t-il en glissant son menton dans mon cou tandis qu’un énorme soulagement m’envahissait.

–           Bruce…murmurai-je en reniflant son parfum frais et légèrement poivré et en me collant encore plus étroitement contre lui.

[…] »

 NOTE:

Merci à ma p’tite Candy pour la correction 

Publicités