Confrérie  tome 6

 
Résumé :

Loyal à la Confrérie, Fhurie s est sacrifié pour le bien de l’espèce. En tant que Primâle des Élues, il est obligé d’engendrer les fils et les filles qui garantiront la survie de leurs traditions. Cormia, sa première compagne, ne veut pas seulement conquérir son corps, mais aussi son coeur. Mais Fhurie ne s’ est jamais autorisé à connaître le plaisir ou la joie. Alors que la guerre contre la Société des éradiqueurs se fait plus effroyable, et que la tragédie pèse sur la demeure de la Confrérie, Fhurie doit choisir entre le devoir et l’amour…

Mon avis : 

Ce tome est tout bonnement complexe car bien que notre cher auteur nous ait habitués à ce que dans chacun des tomes nous ayons notre membre de la confrérie ainsi que des nouvelles des membres des tomes précédents. Là c’est encore plus corsé car il n’y a pas seulement Fhury et la bande de l’Oméga mais aussi le trio : John Blay et Vhif. Mais ce n’est pas tout, plus on est de fou plus on rit… ou pas, il y a aussi pas mal de point de vue de Vhengeance. Même Xhex nous fait l’honneur de son petit passage ;).

Mais comme toujours j’ai littéralement dévoré le livre. Je l’ai lu en deux jours (et une nuit) pour dire, mais je suis très très fan de cette saga bien que ce tome-là m’est un peu déçue. 

 

Pour ce qui est des personnages ça va être long…

Je commence par les méchants alors on apprend que l’Oméga est encore plus intelligent et cruel (si si c’est possible). Le mal frappe de plus en plus et de façon encore plus organisé qu’avant. Ils jouent sur le fait qu’il n’y a que très peu de guerrier, ils se comptent sur les doigts de la main… Cette bande m’agace !

On découvre l’amitié qui lie le trio infernal, on voit qu’ils ne sont pas dans une relation de simple « collègue » mais une amitié pure et dure. On a aussi une explication sur l’étrange comportement de Blay.

Vhif est aussi mis en avant du fait de son évolution au sein de la Confrérie.

 

 Quand à John lui au final joue sur tous les fronts : son passé est remis en avant, il aide ensuite Cormia à se sentir bien dans la maison, il se sent comme elle en quelque sorte… Pas à sa place ! Il a une place de plus en plus importante dans la confrérie que ce soit au niveau relationnel, hiérarchique ou encore en tant que soldat.

Cependant on a l’impression que malgré cet entourage constant, il est peu souvent seul, il se sent abandonné par son père Thor. Et il nous le fait ressentir quand il pense aux ballades avec Z qu’il ne fait plus.

Niveau amour si je peux dire comme ça ce n’est pas l’éclate non plus il n’ose pas se lancer avec la ténébreuse Xhex mais reste persuadé que c’est elle et personne d’autre son âme sœur. C’est un personnage que je trouve attachant et intéressant car complexe. J’attends avec impatience qu’il se dévoile un peu plus.

 

Sur Vhengeance : on en apprend un peu plus mais pas autant qu’on le voudrait, ça non. Il reste mystérieux on ne comprend pas toujours le pourquoi de ses actes ou de ses relations. Son personnage reste sombre bien qu’il fait très souvent des gestes prouvant sa gentillesse et sa dévotion envers son espèce. Mais je reste persuadée que Vhengeance nous réserve bien des surprises…

 

Cormia notre Elue principale qui devrait être lié physiquement au Primâle depuis plusieurs mois attend toujours patiemment qu’il se bouge disons. Elle arrive même à penser qu’elle ne lui plait pas… Elle est totalement repliée sur elle-même ne parle à aucun membre de la confrérie seul Fritz semble avoir un contact avec elle. Elle est perdue dans ce monde qui est totalement l’inverse de celui qu’elle a toujours connu : les couleurs, l’électricité, les douches… Son personnage en paraîtrait même mou. Elle ne fait rien pour changer, faire évoluer sa relation avec le Primâle à tel point qu’on a envie de la secouer franchement à certains moments. Puis elle semble tout d’un coup un peu plus sur d’elle, elle se socialise avec à la base sa rencontre avec John sous les « ordres » du Primâle. Ensuite avec la rencontre avec Bella qui a vraiment un effet positif sur elle. Bella la rassure et lui donne de l’assurance, sans oublier qu’elle lui fait totalement ouvrir les yeux sur ses envies et son état actuel.

Cormia est au final le personnage qui évolue le plus d’un coup, elle passe du bourgeon totalement hermétique à la magnifique fleur totalement ouverte et resplendissante.

 

Fhury alors lui c’est un tordu du cerveau totalement maso en plus le zinzin ! Il me semble que c’est le frère qui aime le plus jusqu’à maintenant se faire souffrir. Il s’est mis Primâle à la place de V pour que ce dernier vive son amour avec Jane. Bon okai, sympa il prend la place ingrate ! Oui faut dire que ça doit pas être « super cool » pour eux qui aime se battre de laisser la plus part du temps le combat au placard et s’occuper de l’accouplement des quarante d’Elues. En gros de n’être qu’un pénis sur pattes !

Bref,  ensuite il a des sentiments soit disant pour Bella, bon ça prend un moment en plus il se fustige et se réfugie dans la drogue encore plus qu’avant (si si ça aussi c’est possible). Ensuite il refuse de clôturer le cérémonial de la première Elue : Cormia. Il la ramène donc dans le manoir de la Confrérie, où et bien il semble l’ignorer durant cinq mois… Pour enfin finir par ce dire que finalement il n’est peut-être pas amoureux de Bella mais bien de Cormia (il met le temps).

Mais ensuite ce « benêt » fait franchement tout pour qu’elle l’envoie sur les roses (qu’elle adore d’ailleurs !). Il la destitue de son rôle puis en choisit une autre. En fait il avance d’un pas et de recule de quatre très très souvent… J’avoue que je l’avais adoré dans les tomes précèdent mais là il a mis ma patience à rude épreuve !

 

 Passons à l’auteur, j’avoue ne pas trop savoir quoi dire à part que même si elle a tout fait je pense pour que ça soit le moins lourd possible. Le tome reste imposant. De même que les changements qui y sont à l’intérieur et qui vont bouleverser l’histoire des Vampires.

Une fois le tome achevé, je me retrouve avec beaucoup de questions mais les réponses vont-elles être rassemblées dans le prochain tome ??

 

Mon ressenti vis-à-vis de ce sixième tome c’est vraiment le changement ! Plus rien ne va être comme avant. C’est encore un bon tome mais je pense que le fait qu’autant d’histoires se croisent, cela perd un peu de l’authenticité de chacune (on ne peut pas se focaliser sur un des personnages).

La question que je me suis posée très souvent c’est « mais et lui que va-t-il décider ou faire ? » tout en lisant un autre personnage. J’ai trouvé ça un peu dommage.

 

Sinon je suis contente que l’auteur est mis des nouvelles de notre Bella dont je suis très fan, mais aussi d’un autre personnage dont je suis sure beaucoup d’entre nous attendaient le retour.

 

Note :

 

Publicités